L’internat d’odontologie

Dans le document RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 TOME II E (Page 53-59)

Schéma de l’internat d’odontologie en 2016

417 candidats sont inscrits au concours d’internat en odontologie en 2016 (contre 459 en 2015, soit une baisse de 9,2 %). Parmi eux, 380 ont été présents aux épreuves et 218 classés. 106 d’entre eux ont été affectés, comme en 2015.

III.1. Répartition des postes d’interne en odontologie

En 2016, le taux d’affectation est de 97,2 %, contre 96,4 % en 2015. Les 3 postes non pourvus le sont en médecine bucco-dentaire.

Tableau 20 : Répartition des postes d’interne ouverts et pourvus par spécialité

Spécialité Postes ouverts Postes pourvus Taux d'affectation (en %)

Médecine bucco-dentaire 41 38 92,7

Orthopédie dento-faciale 53 53 100

Chirurgie orale 15 15 100

Ensemble 109 106 97,2

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

En 2016, avec un peu plus du quart des postes d’interne ouverts, l’Ile-de-France représentent une part en hausse de 1,0 point par rapport à 2015, après une hausse de 2,8 points l’année précédente. L’interrégion Nord-Ouest représente 6,6 % des postes d’interne ouverts, soit la plus faible part de postes, situation identique à ces 3 dernières années.

Candidats inscrits

54

Tableau 21 : Répartition des postes d’interne ouverts et pourvus par interrégion Interrégion Postes ouverts Postes pourvus

Effectif % Effectif %

La répartition des postes d’interne ouverts par spécialité diffère fortement selon les interrégions.

Les postes d’interne ouverts en médecine bucco-dentaire représentent 44,4 % du nombre total de postes d’interne ouverts dans l’interrégion Auvergne-Rhône-Alpes, contre 28,6 % dans l’interrégion Nord-Ouest. Aucun postes d’interne n’est ouvert en chirurgie orale dans l’interrégion Auvergne-Rhône-Alpes, contre 20 % dans l’interrégion Ouest.

Tableau 22 : Répartition des postes d’interne selon l’interrégion et la spécialité

Subdivision Chirurgie orale Médecine bucco-dentaire Orthopédie dento-faciale Ensemble

Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

III.2. Evolution du nombre de postes d’interne ouverts et pourvus de 2007 à 2016

Après une progression continue du nombre de postes d’interne ouverts en internat d’odontologie entre 2009 et 2014, et une stabilisation à 110 en 2015, il passe à 109 en 2016.

Tableau 23 : Nombre de postes d’interne ouverts et Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

La forte progression observée entre 2011 et 2012 s’explique par la modification de l’organisation de la formation en odontologie découlant de l’arrêté du 31 mars 2011 fixant la liste des formations qualifiantes et la réglementation des diplômes d’études spécialisées en odontologie.

55

III.3. Profil des candidats affectés en internat d’odontologie Graphique 7 : Répartition par sexe des candidats affectés

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

En 2016, la part des femmes continue d’évoluer en dents de scie. Après avoir progressé de 14,7 points entre 2011 et 2012, puis diminué de 11 points entre 2012 et 2013, elle augmente à

nouveau de 7,7 points entre 2013 et 2014, pour diminuer de 15,7 points en 2015. En 2016, elle progresse de 15,1 points pour atteindre 70,8 %.

L’âge moyen de l’ensemble des candidats est de 24,2 ans en 2016, contre 24,1 ans en 2015.

L’écart de l’âge moyen se resserre entre les hommes et les femmes, passant de 0,4 an en 2015 à 0,1 an en 2016. En effet, les hommes sont âgés en moyenne de 24,2 ans, contre 24,3 ans pour les femmes.

Tableau 24 : Répartition des candidats affectés par sexe et âge

Age Femme Homme Ensemble

Graphique 8 : Répartition Hommes-Femmes par âge

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Si les femmes sont

surreprésentées chez les 25 ans ou plus, les hommes le sont, quant à eux, dans les autres tranches d’âges.

L’année 2016 est marquée par une part majoritaire de femmes relevant de la chirurgie orale, phénomène que l’on observe pour la première fois depuis 2012. Alors que la part des femmes dans cette spécialité était de 40 % en 2015, elle est de 53,3 % en 2016. Pour comparaison, la part des femmes en chirurgie orale est de 41,7 % aux ECNi 2016.

56

Les femmes sont nettement majoritaires en médecine bucco-dentaire et en orthopédie dento-faciale où elles représentent quasiment trois quarts des candidats.

Tableau 25 : Répartition des candidats affectés par sexe selon la spécialité

Sexe Chirurgie orale Médecine bucco-dentaire Orthopédie dento-faciale Ensemble

Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %

Femme 8 53,3 28 73,7 39 73,6 75 70,8

Homme 7 46,7 10 26,3 14 26,4 31 29,2

Ensemble 15 100 38 100 53 100 106 100

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

La proportion de candidats affectés appartenant à la liste complémentaire est de 24,5 % en 2016, contre 17,0 % en 2015. En effet, 26 candidats pouvant choisir un poste ne l’ont pas fait, soit par absence de choix possible sur leur premier vœu de spécialité, soit par absence de choix premier de la subdivision.

Tableau 26 : Répartition des candidats affectés par liste

Liste Effectif %

Principale 80 75,5

Complémentaire 26 24,5

Ensemble 106 100

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

L’orthopédie dento-faciale comptabilise 53 postes d’interne ouverts pourvus en totalité dès le 66ème rang. Elle est ainsi la spécialité la plus attractive.

Tableau 27 : Classement des affectés selon la spécialité

Classement

Indicateur d'attractivité 0,31 0,50 0,04

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

L’orthopédie dento-faciale a pourvu l’ensemble de ses postes d’interne ouverts à 30,3 % du classement. La chirurgie orale est disponible jusqu’au 135ème rang, soit 61,9 % du classement.

La médecine bucco-dentaire est, quant à elle, pourvue en totalité par le 201ème étudiant classé, soit à 92,2 % du classement.

57

Tableau 28 : Classement du premier et du dernier étudiants affectés à pourvoir une spécialité par subdivision

Subdivision Chirurgie orale Médecine bucco-dentaire Orthopédie dento-faciale Premier Dernier Premier Dernier Premier Dernier

Zone Nord

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

En 2016, 43,4 % des étudiants affectés ont pour subdivision d’affectation leur subdivision d’origine, contre 51,9 % en 2015, soit 8,5 points de moins. Auvergne-Rhône-Alpes est la subdivision la plus attractive.

Tableau 29 : Subdivision d’affectation selon la subdivision d’origine

Subdivision d'origine

Subdivision d'affectation

Ile-de-France Nord-Est Nord-Ouest Ouest Rhône-Alpes -

Auvergne Sud Sud-Ouest

Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

III.4. Evolution du taux d’affectation en internat d’odontologie Graphique 9 : Evolution du taux d’affectation en internat d’odontologie

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Depuis 3 années, l’internat en odontologie ne pourvoit pas l’ensemble des postes d’interne ouverts dans cette spécialité.

II.5. Zoom sur les redoublants de 2015

Les étudiants peuvent se présenter deux fois au concours de l’internat en odontologie, deux années consécutives, sous réserve de la validation de leur 5ème année. Ainsi, on comptabilise 118 candidats en 2016 déjà inscrits en 2015. Ce nombre est en progression de 55,3 % par rapport à l’année précédente.

58

Tableau 30 : Répartition des 118 candidats selon la liste Liste 2016 (en %)

Effectif Liste 2015 Principale Complémentaire HL Non présent Ensemble

Principale 5,1 3,4 1,7 10,2 12 complémentaire ou hors liste en 2015.

Parmi les candidats classés sur liste complémentaire en 2015, 57,4 % sont classés sur liste principale en 2016. De même, près du tiers des candidats hors liste en 2015 sont classés sur liste principale en 2016.

Sur les 109 candidats classés sur liste principale en 2016, 53 sont redoublants, soit 48,6 %.

Tableau 31 : Répartition par liste des candidats inscrits en 2016 Liste 2016 (en %)

Effectif Liste 2015 Principale Complémentaire HL Non présent Ensemble

Principale 50,0 33,3 16,7 100 12

50 des 118 candidats inscrits au concours d’internat en odontologie pour la deuxième fois en 2016 ont choisi une affectation, soit 42,4 %.

L’orthopédie dento-faciale représente 68 % des postes d’interne pourvus par des redoublants affectés en 2016.

Tableau 32 : Répartition des 50 redoublants affectés en 2016 selon la spécialité choisie Spécialité Effectif %

Chirurgie orale 5 10,0

Médecine bucco-dentaire 11 22,0 Orthopédie dento-faciale 34 68,0

Ensemble 50 100

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Près de la moitié des candidats affectés en 2016 étaient inscrits au concours d’internat en odontologie en 2015.

Les redoublants représentent près de deux tiers des candidats affectés en orthopédie dento-faciale, spécialité la plus prisée.

Tableau 33 : Part des redoublants de 2015 sur les affectés de 2016 selon la spécialité Spécialité Effectif des redoublants de

2015 affectés en 2016

Médecine bucco-dentaire 11 38 28,9

Orthopédie dento-faciale 34 53 64,2

Ensemble 50 106 47,2

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

59

Dans le document RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 TOME II E (Page 53-59)