Outre son intérêt économique, travailler avec l’épargne des membres, usagers ou bénéficiaires permet à ceux-ci de maîtriser, au moins partiellement, leurs institutions financières et de veiller à l’adaptation des produits et services selon leurs propres critères.

Le refinancement, par le secteur bancaire ou par des financements extérieurs, se fait sous une forme contractuelle et non par une imposition des normes de “ ceux qui viennent avec l’argent ”. Et le pouvoir de décision reste sous le contrôle des “ usagers ” et non des apporteurs de capitaux qui voient parfois dans la microfinance une occasion de réaliser avant tout des profits.

Mais ces avantages ont aussi leurs limites et leurs revers : rôle trop important des sociétaires conduisant à des politiques hasardeuses de crédit, difficultés de faire face aux impayés, manque de rigueur de gestion, difficultés de prendre à temps les décisions douloureuses, conflits entre sociétaires et techniciens,... Les crises de certains systèmes au Burkina Faso (UCECB) et en Guinée (Crédit Mutuel) et les difficultés rencontrées actuellement par certains réseaux anciens montrent qu’il n’est pas suffisant, pour être efficace, de travailler avec les propres ressources de la population et d’avoir une approche mutualiste.

ANNEXE 1

P N U D / F E N U / B O A D / U N O P S

RAF/96/C01 - Guichet Microfinance pour l’Afrique de l’Ouest

PROGRAMME DES NATIONS UNIES FONDS D’EQUIPEMENT

POUR LE DEVELOPPEMENT (PNUD) DES NATIONS UNIES

(FENU) SPECIAL UNIT FOR MICROFINANCE (SUM)

MicroSave – Africa / West Africa

Etude sur le rôle et l’impact des services et produits d’épargne du secteur informel et des institutions de microfinance en Afrique de l’Ouest

Termes de Référence

1. Contexte Général

1.1 De plus en plus, la mobilisation de l’épargne est reconnue comme un facteur essentiel de la microfinance. Toutes les approches (Coopec, Caisses villageoises, crédit solidaire…) reconnaissent maintenant le rôle et la place de l’épargne dans l’institutionnalisation et la pérennité des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD).

Au sein du Groupe Consultatif d’Assistance aux Plus Pauvres (CGAP), s’est créé depuis 1996, un Groupe de travail “ Mobilisation de l’épargne ” qui s’est fixé comme objectif principal de diffuser les expériences acquises dans le domaine de la mobilisation de la petite épargne et de la micro-épargne. Ce groupe auquel appartient le PNUD a organisé en février 1998 à Kampala (Ouganda), une conférence africaine sur “ l’épargne dans le contexte de la microfinance ” qui a permis des réflexions sur les expériences et stratégies africaines de mobilisation de l’épargne.

Suite à la conférence de Kampala, le PNUD et le Département pour le Développement International (DfID) ont pris l’initiative d’œuvrer ensemble à la promotion des services d’épargne pour les pauvres en Afrique par l’intermédiaire d’un projet dénommé MicroSave – Africa.

1.2. L’objectif principal de MicroSave – Africa (MSA) est de démontrer que les services d’épargne contribuent également à la réduction de la pauvreté. De façon spécifique, MSA vise, à travers des études et recherches - actions, à :

• accroître la connaissance et la compréhension du rôle de l’épargne auprès des ménages ;

• renforcer la capacité des Institutions de Microfinance (IMF) à offrir des produits d’épargne de qualité aux populations pauvres ;

• renforcer la capacité technique des promoteurs locaux en vue de leur permettre d’apporter aux IMF une assistance technique dans les domaines de la formation et de la conception de nouveaux produits d’épargne.

MSA a été lancé en octobre 1998 en Afrique de l’Est pour une durée de deux ans avec un

d’une cellule de pilotage animée par M. Graham WRIGHT, Conseiller Régional Senior de SUM (Special Unit for Microfinance) du PNUD/FENU.

1.3 Afin d’avoir des éléments de comparaison sur les stratégies de mobilisation de la micro-épargne dans les pays d’Afrique de l’Est et de l’Ouest, SUM a décidé de conduire les mêmes études de base en Afrique de l’Ouest à travers MSA / West Africa.

MSA / West Africa est logé au sein du Guichet Microfinance pour l’Afrique de l’Ouest, projet du PNUD/FENU/BOAD basé à la BOAD à Lomé. Il est doté d’un budget d’environ 300 000 dollars US pour réaliser les activités suivantes :

• étude sur le rôle et l’impact des services et produits d’épargne du secteur informel et des IMF en Afrique de l’Ouest ;

• étude comparative des Coopec de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique de l’Est à travers leur stratégie de mobilisation de l’épargne, leurs produits et services, leur clientèle et leur impact ;

• étude sur le rôle des Caisses d’Epargne et des Chèques Postaux dans la mobilisation de l’épargne nationale ;

• organisation conjointe avec MSA / East Africa d’un séminaire bilingue à Kampala ;

• recherche - Action en vue de concevoir et de développer de nouveaux produits d’épargne.

Ces activités conduiront au développement d’un programme complet et durable en vue de renforcer la capacité des IMF désireuses de fournir des services d’épargne sûrs et de haute qualité aux pauvres.

2. Objectifs de l’étude

La présente étude a pour objectifs de :

• faire comprendre et connaître comment les pauvres épargnent en Afrique de l’Ouest ;

• analyser les services et produits d’épargne offerts par les secteurs formel et informel ;

• examiner les termes et conditions de ces services d’épargne (disponibilité, liquidité, coût de transaction, taux d’intérêt…..) ;

• analyser les techniques de marketing et de promotion mises en œuvre par les systèmes formel et informel ;

• examiner l’utilisation que les populations pauvres font des différents services et produits d’épargne offerts actuellement ;

• analyser le rôle et l’impact de ces services et produits d’épargne sur le budget des ménages et sur l’amélioration des conditions de vie des populations pauvres.

L’étude portera sur la diversité des services et produits d’épargne des secteurs autonome (informel) et intermédiaire (systèmes financiers décentralisés) utilisés par les populations pauvres.

L’étude examinera également les avantages et inconvénients de ces services et produits d’épargne afin de comprendre la manière dont les ménages les utilisent pour gérer leurs revenus et leurs dépenses.

L’étude analysera aussi les effets de la disponibilité des produits d’épargne et services d’épargne sur le niveau de la demande de crédit (augmentation ou baisse) et la qualité du portefeuille de prêts et en tirera des leçons pour les IMF désireuses de développer des produits d’épargne pour leurs clients.

3. Méthodologie

L’étude couvrira les pays de l’Afrique de l’Ouest suivants : Bénin, Burkina Faso, Ghana, Guinée, Mali et Togo.

Les données de base seront tirées de la revue bibliographique sur les SFD et systèmes informels des pays concernés par l’étude. Ces données seront complétées par celles issues des enquêtes auprès des clients / membres des SFD et des organisations financières informelles.

Les enquêtes privilégieront la méthode participative et les interviews approfondies afin de mieux appréhender les mécanismes d’épargne des différents systèmes.

L’étude s’appuiera également sur des entretiens avec des populations pauvres qui ne font pas partie de ces organisations, pour savoir pourquoi elles n’y font pas partie et comment elles épargnent.

4. Organisation et durée de l’étude

L’étude sera conduite par l’Institut de Recherches et d’Application des Méthodes de Développement (IRAM) qui désignera à cet effet un chef de mission responsable de l’étude sur le terrain. Il sera assisté par un consultant régional bilingue, économiste financier spécialisé en microfinance ayant une connaissance approfondie du paysage bancaire et financier africain.

Pour la réalisation de l’étude, la mission disposera d’un total de 47 jours répartis comme suit :

• 5 jours de préparation,

• 32 jours de terrain (briefing, débriefing et enquêtes),

• 10 jours de rédaction du rapport.

L’IRAM disposera en outre de 8 jours additionnels pour le travail de synthèse et de finalisation du rapport.

Le briefing et le débriefing auront lieu à Lomé auprès du conseiller régional de SUM. Lors du débriefing, la mission présentera pour discussion les principales conclusions de son rapport provisoire.

La mission bénéficiera de l’appui logistique du bureau local du PNUD dans chacun des pays concernés par l’étude.

5. Rapport

Le rapport final sera produit en français et en anglais par l’IRAM en collaboration avec le consultant régional bilingue. Il comprendra un résumé de 3 à 5 pages et devra être livré en 5 exemplaires et sur disquette en Word 6 ou Word 7 sous Windows et ce, au plus tard, deux semaines après la fin de la mission.

Il comprendra notamment :

• une description des IMF et systèmes informels étudiés ;

• une analyse des divers produits et services d’épargne mis en œuvre par ces institutions (typologie des produits, rémunération, conditions et modalités des transactions…..) ;

• une analyse des stratégies et techniques mises en œuvre par les systèmes formel et informel pour promouvoir des services d’épargne en direction des populations pauvres ;

• une analyse et une description de l’utilisation de ces produits et services d’épargne et leurs effets sur la qualité et la quantité du portefeuille de prêts des IMF et des organisations financières informelles ;

• une analyse et une description de l’impact de ces produits et services d’épargne sur la vie et le budget des ménages des populations pauvres ;

• des recommandations pour les IMF désireuses d’introduire ou de diversifier les produits d’épargne dans leur portefeuille.

Programme de mission des consultants

Gilles GOLDSTEIN (GG) et Issa BARRO (IB)

§ dimanche 07 février 1999 : arrivée des consultants à Lomé (Togo)

§ 08 au 10 février 1999 : briefing au Guichet Microfinance

§ 11 au 18 février 1999 : visite Togo (GG) et Ghana (IB)

§ 19 au 26 février 1999 : visite Bénin (GG) et Guinée (IB)

§ 27 fév. au 07 mars 1999 : visite Mali (GG) et Burkina (IB)

§ 08 et 09 mars 1999 : débriefing au Guichet Microfinance

§ mercredi 10 mars 1999 : départ de Lomé.

ANNEXE 2

PROGRAMME DE LA MISSION (G GOLDSTEIN) DU 7 FEVRIER AU 10 MARS 1999

Dimanche 7 février Voyage PARIS - LOME.

Lundi 8 février Rencontre des cadres du Guichet Microfinance à la BOAD.

Lecture de documents.

Mardi 9 février Préparation de la mission par les deux consultants.

Mercredi 10 février Préparation de la mission par les deux consultants.

Présentation de la méthodologie relative à la mission aux cadres du Guichet Microfinance.

Jeudi 11 février SYNORSEC.

Lecture de documents.

Vendredi 12 février Cellule d’appui et de suivi des Institutions Mutualistes ou Coopératives d’Epargne et de Crédit.

BCEAO.

FUCEC - TOGO (siège).

Samedi 13 février Synthèse des premiers entretiens et lecture de documents.

Dimanche 14 février Synthèse des premiers entretiens et lecture de documents.

Lundi 15 février FUCEC - COOPEC D’AKEPE.

FUCEC - COOPEC DE TSEVIE-VILLE.

Mardi 16 février ONG WAGES et Associations de Tomates Ouaga, d’Enyram, de Christ roi et Patience.

Mercredi 17 février SOCODEVI.

Jeudi 18 février SAFECO

Banquier Ambulant

Vendredi 19 février Voyage LOME-COTONOU.

FENU/PNUD.

Cellule de suivi des Systèmes Financiers Décentralisés.

Samedi 20 février Synthèse des premiers entretiens et lecture de documents.

Dimanche 21 février Synthèse des premiers entretiens et lecture de documents.

Lundi 22 février FECECAM - CLCAM du quartier de MENONTIN de COTONOU.

PASSEF - Caisse de VETOKO de COTONOU et discussion avec la responsable du projet.

Mardi 23 février FECECAM - CLCAM de EKPE.

FECECAM - Discussion avec les cadres.

Discussion avec le responsable de Microstart.

Mercredi 24 février Monsieur Taofic M. GIBIRILA.

Tontines 71-96.

FENACREP.

Consortium ALAFIA.

Jeudi 25 février Monsieur TOMETY Narcisse.

FENU.

Monsieur GRACIA.

Vendredi 26 février CBEDIBA - Discussion avec l’équipe d’appui.

GERAM.

FENU.

Samedi 27 février Annulation du Voyage COTONOU - BAMAKO et report au lundi.

Dimanche 28 février Synthèse des travaux au BENIN et préparation de la mission au MALI.

Lundi 1er mars Voyage COTONOU - BAMAKO.

Réunion FENU.

BNDA.

Mardi 2 mars Kondo Jigima - Discussion avec la direction.

Kondo Jigima - Caisse du quartier MALI.

CA/SMEC

Mercredi 3 mars Miseli - Discussion avec la direction.

Miseli - Annexes de BANCONI et de FADJIGUILA.

Jeudi 4 mars Nyésigiso - Discussion avec la direction.

Nyésigiso - Gérants et sociétaires des caisses de Bamako-Coura et de Magnambougou.

Vendredi 5 mars CANEF.

Débrifing.

Samedi 6 mars Synthèse des travaux au MALI.

Dimanche 7 mars Voyage BAMAKO - LOME Lundi 8 mars Restitution BOAD

Mardi 9 mars Restitution PNUD Mercredi 10 mars Voyage LOME - PARIS

DU 7 FEVRIER AU 10 MARS 1999

Lundi 8 février Voyage DAKAR - LOME

Mardi 9 février Préparation de la mission par les deux consultants.

Mercredi 10 février Préparation de la mission par les deux consultants.

Présentation de la méthodologie relative à la mission aux cadres du Guichet Microfinance.

Jeudi 11 février au Ghana vendredi 19 février

Samedi 20 février au Guinée samedi 27 février

Dimanche 28 février Burkina Faso au dimanche 7 mars

Lundi 8 mars Restitution BOAD Mardi 9 mars Restitution PNUD Mercredi 10 mars Voyage LOME - DAKAR

ANNEXE 3

LISTE DES PERSONNES RENCONTREES (par ordre chronologique des rencontres) TOGO

BOAD - Guichet Microfinance pour l’Afrique de l’Ouest

♦ Monsieur François Moussa ZOUNGRANA (BOAD - Directeur Régional).

♦ Monsieur Makarimi Abissola ADECHOUBOU (Guichet Microfinance - Expert Senior SFD).

♦ Monsieur Fodé NDIAYE (Guichet Microfinance - Expert Financier).

PNUD/FENU

♦ Monsieur Paul M. MATOVU (Deputy Resident Representative).

♦ Monsieur René C GUIRAUD (Responsable du programme sous régional du FENU).

♦ Monsieur GBOFU ZYTO (Chargé de programme FENU au TOGO).

SYNORSEC

♦ Monsieur Andréas KOMLA (Directeur).

♦ Monsieur AGBO (Responsable financier).

Cellule d’appui et de suivi des Institutions Mutualistes ou Coopératives d’Epargne et de Crédit

♦ Monsieur KPIZING (Coordonnateur de la cellule).

♦ Monsieur GATI (Responsable des agréments).

Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest

♦ Monsieur Elliot F. B. DOVI-SODEMEKOU (Chef du service crédit).

♦ Monsieur J.B. Koamivi DIVO-AYAOVI (Service du crédit).

FUCEC - TOGO

♦ Monsieur Kokoumeh FEDY (Directeur Administratif et Financier).

♦ Monsieur Fioklou MESSAN (Directeur des services juridiques et de la MAFUCECTO).

♦ Monsieur ADJASSEM (Directeur régional de la région Maritime).

♦ Membres et élus des COOPEC d’AKEPE et de TSEVIE-ville.

WAGES

♦ Monsieur NASSIROU (Directeur de l’ONG).

♦ Madame Marie KOUDADJE (Chef du service gestion du portefeuille et coordonatrice des activités de terrain).

♦ Mademoiselle Karen PRENON (Formation et études d’impact).

♦ Monsieur Ben SAMEY (Responsable contrôle interne et informatique).

♦ Monsieur Michel AYIKA (Responsable administratif et financier).

♦ Membres des Associations de Tomates Ouaga, d’Enyram, de Christ roi et de Patience.

SOCODEVI

♦ Madame Francine LAFONTAINE (Directrice du projet) Bureau d’Etude - SAFECO

♦ Monsieur SOEDJEDE (Directeur du bureau d’étude).

♦ Monsieur AGBODJAN (Directeur Technique).

♦ Monsieur ESSIEN (Secrétaire Général de la MUSOTAL).

BENIN FENU/PNUD

♦ Monsieur TCHABI Blaise (Chargé du Programme FENU).

♦ Monsieur ADOTE Raphaël (Conseillé Technique Principal du Programme National de Développement Communautaire).

♦ Monsieur A ANIKPE (Responsable du programme Microstart).

Cellule de suivi des Systèmes Financiers Décentralisés

♦ Madame SYLLA D. Alimatou (Coordonnatrice de la cellule).

FECECAM

♦ Monsieur KENOU Norbert (Chef de service rattaché Administration et relations extérieures).

♦ Monsieur OUOBA Abraham (Chargé d’action commerciale et de recherche).

♦ Monsieur ALONOMBA Maximien (Gérant de la CLCAM de MENONTIN).

♦ Monsieur HONVOU Hyppolyte (Gérant de la CLCAM de KEPE).

♦ Sociétaires des deux CLCAM de MENONTIN et KEPE.

PASSEF

♦ Madame AGNIKPE SENOU Janine (Directrice exécutive).

♦ Madame ADJAGBA Danielle (Animatrice).

♦ Sociétaires de la caisse de VETOKO.

Tontines 71-96

♦ Monsieur Taofic M. GIBIRILA.

♦ Membres de la tontine CREP

♦ Monsieur ADDRA Pacôme (Chef services administratifs et financiers).

Consortium ALAFIA

♦ Monsieur Mathieu SOGLONOU (Administrateur financier).

♦ Monsieur TOMETY Narcisse.

BASF

♦ Monsieur Mathieu GRACIA.

CBEDIBA

♦ Monsieur LOVESSE Patrice (Directeur)

♦ Monsieur GNANVO Dieudonné (Responsable du volet crédit).

♦ Monsieur BELOU Appolinaire.

GERAM

♦ Monsieur Moumouni IMOROU KARIMOU (Responsable administratif et financier et Responsable du projet PILSA).

MALI

PNUD/FENU

♦ Madame Renata Lok Dessallien (Représentante Résidente Adjointe)

♦ Madame Maimouna SY (Chargé du Programme FENU) BNDA

♦ Monsieur Ousmane BOCOUM KONDO JIGIMA

♦ Monsieur Ousmane TRAORE (Directeur).

♦ Madame Fatoumata TRAORE (Responsable de la formation).

♦ Monsieur Zoumana TRAORE (Responsable administratif et financier).

♦ Madame Thérèse OUEDRAOGO (Animatrice).

♦ Monsieur SY (Animateur).

♦ Sociétaires de la caisse du quartier MALI.

CA/SMEC

♦ Monsieur Youssouf TRAORE MISELI

♦ Monsieur DIAKITE

♦ Madame TRAORE Mallé Awa (Agent de crédit).

♦ Mademoiselle Aoua COULIBALY (Agent de crédit).

♦ Membres des annexes de BANCONI et de FADJIGUILA.

NYESIGISO

♦ Madame VAN HOOREBEKE Oumou SIDIBE (Directrice générale).

♦ Monsieur Serge LEVEILLE (Développement international Desjardins).

♦ Monsieur Alhousseini HAIDARA (Chef des services techniques).

♦ Gérants et sociétaires des caisses de Bamako-Coura et de Magnambougou.

CANEF

♦ Monsieur Bakari TRAORE (Directeur de CANEF).

GHANA

Nom et adresse de l’Organisation Personnes rencontrées

WORLD BANK - ACCRA TEL. : 229681/221724 KOFI BOATENG AGYEN

Private Sector & Finance

USAID – GHANA TEL. : 228440/225087 WILLIAM AKIUNMI

Agricultural Economist, chargé de la Microfinance

MINISTRY OF FINANCE TEL. : 663102 Dr. AKWASI BERKOH

027 566448 Head of Multilaterals Division

MINISTRY OF FINANCE TEL. : 666799 Dr. K.A. SALAMI

Non Bank Financial Institutions Project Manager

MICROFINANCE INSTITUTIONS

ACTION RESEARCH NETWORK TEL. : 776149/773873 KWAME ODURO 024 355883 Coordinator WOMEN’S WORLD BANKING

GHANA SAVINGS & LOANS

COMPANY LIMITED (WWBG) TEL. : 243260/243261 Mrs. ADELAIDE A.-ADUBAH General Manager ASSOCIATION OF RURAL &

COMMUNITY BANKS (ARCB) TEL. : 229564 NUWORZA TETTEY

President AHANTAMAN RURAL BANK TEL.: 031 21016 STEPHEN K. BEDU

Project Officer CITI SAVINGS & LOANS TEL. : 778805 Mrs. CHRISTINE DADSON

COMPANY LIMITED Executive Director

+ Susu Collectors MICROLEASE / MEL CONSULTING TEL. : 021 245429 Mrs. ABA A. QUAINOO

Executive Director GHANA CO-OPERATIVE CREDIT

UNIONS (CUA) ASSOCIATION TEL. : 220299 STAN ZAATOH

General Manager UNIVERSITY OF GHANA, LEGON TEL. : 500629 Dr. O. SAKYI-DAWSON

Agricultural Extension Dpt.

SINAPI ABA TRUST TEL.: KEN MENSAH

Executive Director

GUINEE

Nom et adresse de l’Organisation Personnes rencontrées

MINISTERE DE L’AGRICULTURE,

DES EAUX ET FORETS - BCEPA TEL.: 411002 AMADOU WOURY DIALLO Directeur Général

BANQUE CENTRALE –BCRG TEL.: 411725 NIANGA KOMATA GOUMOU

Directeur Général de l’Exploitation

CREDIT MUTUEL DE GUINEE TEL.: 413533 M. MOUSTAPHA DIALLO

Directeur Adjoint du Projet CREDIT MUTUEL DE GUINEE

DELAGATION REGIONALE

GUINEE MARITIME TEL.: 465471 ABDOULAYE BARRY

Délégué Régional CREDIT MUTUEL DE GUINEE

POLE DE SERVICE DE MATAM AMADOU SOW

Directeur

CREDIT RURAL DE GUINEE TEL.: 413571 LUC LEFEVRE

Directeur Général

PRIDE FINANCE GUINEE TEL.: 414830 TIDIANE DIANDA BARRY

Directeur National PROJET D’APPUI A LA MISE EN PLACE

DES CAISSES POPULAIRES D’EPARGNE ET DE CREDIT

DE CONAKRY – DID TEL.: 220248 GARNIER PARENT

Directeur PROJET D’APPUI A LA MISE EN PLACE

DES CAISSES POPULAIRES D’EPARGNE ET DE CREDIT DE CONAKRY – DID

CAISSE DE MATOTO Gérant, personnel et bénéficiaires de

la Caisse AGENCE AUTONOME D’ASSISTANCE

INTEGREE AUX ENTREPRISES

3 A ENTREPRISES TEL. : 464727 ABDOURAHMANE BAH

Directeur Général

BURKINA FASO

Nom et adresse de l’Organisation Personnes rencontrées

BANQUE MONDIALE – OUAGA TEL. : 306237 MARILYN YAGUIBOU

Centre de documentation

MINISTERE DES FINANCES TEL. : HIEN LIN

Département “Contrôle des SFD”

Direction Générale du Trésor CELLULE D’APPUI A LA PETITE

ENTREPRISE DE OUAGADOUGOU

(CAPEO) TEL. : 313762 IDRISSA GALBANE

Directeur PROMOTION DU DEVELOPPEMENT

INDUSTRIEL, ARTISANAL ET

AGRICOLE (PRODIA) TEL. : 344047 MAMADOU OUEDRAOGO

Directeur FEDERATION DES CAISSES

POPULAIRES DU BURKINA FASO

(RCPB) TEL.: 304841 ALPHA OUEDRAOGO

Directeur Général CAISSE DE SONG’TAABA

DU RCPB (CAISSE URBAINE TEL. : Gérant, personnel et

bénéficiaires de la Caisse CAISSE DE TANGHIEN DASSOURI

DU RCPB (CAISSE RURALE) TEL. : Gérant, personnel et bénéficiaires de la Caisse CAISSE NATIONALE DE CREDIT

AGRICOLE DU BURKINA

(CNCA- B) TEL. : 302488 MOUSSA SANOGO

Cellule Communication et Projets FONDS D’APPUI AUX ACTIVITES

REMUNERATRICES DES FEMMES

(FAARF) TEL.: 311593 Mme HALIMATOU DIALLO

Directrice

ANNEXE 4

BIBLIOGRAPHIE

TOGO

♦ FOURNIER Y. (IRAM) & SOEDJEDE D.A.(SAFECO), avril 1998 : Politique nationale et plan d’actions pour le développement de la microfinance.

♦ FOURNIER Y., 1998 : WAGES.

♦ FUCEC - Rapport d’Activité 1996.

♦ FUCEC - Rapport d’Activité 1997.

♦ PA-SMEV (Programme d’Appui aux Structures Mutualistes ou Coopératives d’Epargne et de Crédit ), 1999 : Banque de données sur les systèmes financiers décentralisés, 1994-1995. TOGO, BCEAO et BIT.

♦ SOEDJEDE D.A. (SAFECO), novembre 1997 : Analyse des systèmes financiers informels : Cas des associations tontinières et des banquiers ambulants.

♦ SYNORSEC, décembre 1997 : Rapport d’activité 1997.

BENIN

♦ FECECAM, 1998 : Atelier de BOHICON du 21-23 décembre 1998 - Mesures pour l’équilibre financier et la cohésion de l’ensemble du réseau.

♦ FECECAM, 1998 : Procédures de gestion des nouveaux produits - Plan d’épargne investissement et DAT Patriote.

♦ GENTIL D. (IRAM), ADECHOUBOU M.A., DAGNON B.G., FOURNIER Y., SOEDJEDE D.A., TOMETY S.N., mai 1992 - Les banquiers ambulants et la banque tontinière opération 71 au Togo et au Bénin.

♦ GLEHOUENOU B, GALIBA M., mai 1998 ; - Présentation des Caisses Rurales d’Epargne et de prêt au BENIN.

♦ HORUD Banque et Finance, mai 1998 : Etude sur la mise en place de la cellule microfinance au sein du Ministère des Finance du BENIN - Diagnostic des besoins et définition d’un plan d’action.

♦ INASAE, 1997 : Suivi des caractéristiques et comportements des ménages urbains en situation d’ajustement structurel 1996, PNUD.

♦ INASAE, 1997 : Suivi des caractéristiques et comportements des ménages urbains en situation d’ajustement structurel 1997, PNUD.

♦ IRAM, novembre 1997 : Suivi-évaluation, recherches opérationnelles et système d’information pour la décision, D Gentil et F Doligez.

♦ IRAM, juin 1998 : Bilan des premières associations de services financiers (ASF) du Bénin, D Bousquet et G Goldstein.

♦ IRAM, janvier 1999 : La fédération des caisses d’épargne et de crédit agricole mutuel (FECECAM), Etude de cas (document de travail), Doctorat de Sciences Economique, F Doligez.

♦ PA-SMEV (Programme d’Appui aux Structures Mutualistes ou Coopératives d’Epargne et de Crédit ), octobre 1998 : Banque de données sur les systèmes financiers décentralisés, 1996-1997. BENIN, BCEAO et BIT.

♦ PNUD, 1998 : Rapport sur le développement humain au Bénin.

♦ PNUD, 1997 : Manuel d’analyse de la pauvreté - Application au Bénin.

MALI

♦ BANQUE MONDIALE, octobre 1998 : Le secteur informel et les institutions de microfinancement en Afrique de l’Ouest.

♦ CHAO BEROFF R. et ELLSASSER K., juin 1997 : Plan d’action de la microfinance au Mali.

♦ DE LA ROCQUE M., octobre 1997 : Etude de l’impact des caisses villageoises d’épargne et de crédit autogérées (CVECA) au Pays DOGON, Tome 2, Association “ Anthropologie et Développement ”.

♦ Direction Nationale de la Statistique et de l’Information (DNSI)/PNUD, avril 94 - Enquête nationale sur les activités économiques des ménages - 1989, PADEM/86.

♦ Direction Nationale de la Statistique et de l’Information (DNSI)/PNUD, avril 94 - Enquête budget - consommation -1988-1989, PADEM/83.

♦ OUATTARA K., THI-DIEU-PHUONG NGUYEN G., GONZALEZ VEGA C., GRAHAM D.H., octobre 1997 : Etude de l’impact des caisses villageoises d’épargne et de crédit

autogérées (CVECA) au Pays DOGON, Tome 1, Ohio State University.

♦ HORUS Banque et Finance, septembre 1997 : Plan à moyen terme de KAFO JIGINEW.

♦ Ministère de l’Economie, du Plan et de l’Intégration/PNUD, février 1998 : Stratégie Nationale de Lutte Contre la Pauvreté.

♦ PA-SMEV (Programme d’Appui aux Structures Mutualistes ou Coopératives d’Epargne et de Crédit ), octobre 1998 : Banque de données sur les systèmes financiers décentralisés, 1996-1997. MALI, BCEAO et BIT.

In document Etude sur le rôle et l impact des services et produits d épargne du secteur informel et des institutions de microfinance en Afrique de l Ouest (Page 75-96)