Profil des candidats affectés en internat de pharmacie Graphique 3 : Répartition par sexe des candidats affectés

Dans le document RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 TOME II E (Page 47-50)

II) L’internat de pharmacie

II.3. Profil des candidats affectés en internat de pharmacie Graphique 3 : Répartition par sexe des candidats affectés

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

69 % des candidats affectés sont des femmes en 2016, contre 65,7 % en 2015, soit une hausse de 2,3 points.

Sur les 493 candidats affectés en 2016, 61,8 % sont âgés de 23 ans ou 24 ans, avec une répartition quasi-égale.

Les hommes sont âgés en moyenne de 24,5 ans, contre 24,0 ans pour les femmes, soit un écart de 0,5 an, comme en 2015. La moitié des candidats est âgée de plus de 24,0 ans en 2016, contre 24,1 ans en 2015.

Tableau 7 : Répartition des candidats affectés par sexe et âge

Age Femme Homme Ensemble Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Graphique 4 : Répartition Hommes-Femmes par âge

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Alors que les femmes présentent des parts plus importantes que celles des hommes aux âges les plus jeunes (moins de 24 ans), les hommes

présentent, quant à eux, des parts plus importantes que celles des femmes aux autres âges (24 ans ou plus).

Les femmes restent nettement majoritaires, quelle que soit la spécialité (66,6 % en pharmacie, 70,8 % en biologie médicale et 78,3 % en innovation pharmaceutique et recherche). Si par rapport à 2015 leur part a progressé en biologie médicale (+6,1 points) et en innovation pharmaceutique et recherche (+19,6 points), elle a diminué en pharmacie de 0,7 point.

48

Tableau 8 : Répartition des candidats affectés par sexe selon la spécialité

Sexe Biologie médicale Innovation pharmaceutique et recherche Pharmacie Ensemble

Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %

Femme 109 70,8 36 78,3 195 66,6 340 69,0

Homme 45 29,2 10 21,7 98 33,4 153 31,0

Ensemble 154 100 46 100 293 100 493 100

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

L’âge moyen observé en 2016 des candidats affectés a légèrement diminué par rapport à 2015 en innovation pharmaceutique et recherche et pharmacie (-0,1 an), tandis qu’il est resté stable en biologie médicale.

Tableau 9 : Répartition des candidats affectés par âge selon la spécialité Age

Biologie médicale

Innovation pharmaceutique et

recherche Pharmacie Ensemble

Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

Après une forte diminution de la part des candidats affectés provenant de la liste complémentaire depuis 2011, cette dernière oscille entre 6 % et 7 % depuis 2013 (6,5 % en 2016). Pour rappel, en 2011, avant que le déroulement du concours ne soit modifié (réunification du concours divisé alors en 2 zones), cette part était de 44,5 %.

Tableau 10 : Répartition des candidats affectés par liste

Liste Effectif % niveau du classement. Alors qu’elles sont sous-représentées parmi les étudiants se situant avant le 50ème rang, elles sont par exemple surreprésentées parmi les étudiants se situant entre le 50ème et 199ème rangs.

Tableau 11 : Répartition par sexe selon le classement

Classement Femme Homme Ensemble Effectif % Effectif % Effectif %

49

Encadré 1 : L’indicateur d’attractivité

L’indicateur se calcule indifféremment pour une spécialité ou pour une subdivision. Il est construit par agrégation des classements (points) des étudiants choisissant la spécialité ou la subdivision. Moins une spécialité ou une subdivision a de points, plus on considère qu’elle est attractive, puisque meilleurs sont les classements des étudiants qu’ils l’ont choisie. L'indicateur prend en compte les différences entre le nombre de postes proposés selon les spécialités ou les subdivisions de la façon suivante. Trois sommes sont construites. La première, la somme des classements obtenus par les étudiants ayant choisi la spécialité ou la subdivision. On note cette somme SCO pour somme des classements obtenus. La deuxième, la somme des classements que la spécialité ou la subdivision obtiendrait si elle était préférée unanimement par les étudiants, dans ce cas les n premiers la choisiraient, où n est le nombre de postes offerts dans la spécialité ou la subdivision. On note cette somme SCP pour somme des classements si préférée. La troisième, la somme des classements que la spécialité ou la subdivision obtiendrait si elle était unanimement rejetée par les étudiants, dans ce cas les n derniers du classement la choisiraient par défaut. On note cette somme SCR, pour somme des classements si rejetée. Un indicateur d’attractivité I est alors : I = (SCO-SCP)/(SCR-SCP). Plus il est proche de 0 (plus SCO est proche de SCP), plus la spécialité ou subdivision peut être considérée comme attractive. Plus I est proche de 1 (plus SCO est proche de SCR), moins la spécialité ou subdivision est attractive.

Phénomène observé depuis 2011, chaque spécialité pourvoit ses postes à un niveau de classement spécifique. La biologie médicale pourvoit l’ensemble de ses postes parmi les étudiants classés avant le 200ème rang, la pharmacie pourvoit une majorité de ses postes au milieu du classement (61,8 % entre le 200ème et 400ème rangs), et l’innovation pharmaceutique et recherche les pourvoit très majoritairement au-delà du 400ème rang (93,4 %). L’indicateur d’attractivité confirme ce phénomène.

Tableau 12 : Classement des affectés selon la spécialité

Classement Biologie médicale Innovation pharmaceutique et recherche Pharmacie

Effectif % Effectif % Effectif %

Indicateur d'attractivité 0,02 0,68 0,36

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

La biologie médicale pourvoit l’ensemble de ses postes d’interne ouverts entre le 1er et le 187ème rangs, c’est-à-dire qu’au-delà de 25,1 % du classement, les candidats ne peuvent plus choisir cette spécialité. A partir de 67,7 % du classement, la pharmacie a pourvu l’ensemble de ses postes.

L’innovation pharmaceutique et recherche, pourvoit, quant à elle, l’ensemble de ses postes au 596ème rang, soit 80,1 % du classement.

Tableau 13 : Classement du premier et du dernier étudiants affectés à pourvoir une spécialité par subdivision (Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat)

Subdivision

Biologie médicale

Innovation pharmaceutique et

recherche Pharmacie

Premier Dernier Premier Dernier Premier Dernier

Ile-de-France 1 122 417 529 36 427

50

La part des étudiants affectés dans leur subdivision d’origine a progressé de 7,7 points, passant de 52,7 % en 2015 à 60,4 % en 2016. Les étudiants affectés dans le Nord-Ouest sont une minorité à être originaires de ces subdivisions d’affectation (48,9 %).

Tableau 14 : Subdivision d’affectation selon la subdivision d’origine

Subdivision

Source : CNG-Fichiers de gestion automatisée des concours à l’internat

La subdivision Auvergne-Rhône-Alpes, après avoir perdu sa place de subdivision la plus attractive en 2015 récupère ce titre en 2016. Le Sud-Ouest, région la plus attractive en 2015, devient deuxième en 2016.

II.4. Evolution du taux d’affectation en internat de pharmacie

Dans le document RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 TOME II E (Page 47-50)