ÉVOLUTION PRÉVISIBLE DE L’ACTIVITÉ ET PERSPECTIVES D’AVENIR

In document INSIDE LECTRA ans d expertise au service des clients (Page 97-101)

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

14. ÉVOLUTION PRÉVISIBLE DE L’ACTIVITÉ ET PERSPECTIVES D’AVENIR

La société a abordé 2015 avec des fondamentaux opérationnels encore plus solides qu’en 2014 et une structure fi nancière à nouveau renforcée.

Perspectives 2015

Comme les deux années écoulées, 2015 s’annonce imprévisible. La persistance de conditions

macroéconomiques, géopolitiques et monétaires incertaines risque de retarder le retour de la confi ance et continuera de peser fortement sur les décisions d’investissement des entreprises.

En outre, les équi pes commerciales en place devraient continuer de monter en puissance progressivement.

Des parités monétaires plus favorables

La société a établi ses scénarios 2015 sur la base de parités arrêtées au 15 décembre 2014, notamment

$ 1,25 / € 1.

La conversion des résultats 2014 aux cours de change 2015 retenus se traduit par une augmentation du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant de € 4,5 millions et € 2,6 millions respectivement, à € 215,8 millions et € 22,4 millions. La marge opérationnelle courante gagne 1 point à 10,4 %.

Compte tenu de la part estimée du chiffre d’affaires et des dépenses réalisée en dollar ou dans des devises qui lui sont corrélées, une baisse de l’euro de 5 cents par rapport au dolla r (portant la parité à $ 1,20 / € 1) se traduirait par une augmentation du chiffre d’affaires 2015 d’environ € 3,6 millions et du résultat opérationnel de € 2,0 millions. À l’inverse, une appréciation de l’euro de 5 cents (soit $ 1,30 / € 1) se traduirait par une diminution mécanique du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel des mêmes montants.

La société n’a pas couvert son exposition aux cours de change pour 2015. À la date du présent rapport, le dollar s’est encore renforcé par rapport à l’euro avec une parité de $ 1,12 / € 1. Si celle-ci restait voisine de ce niveau, son impact sur le chiffre d’affaires et les résultats serait bénéfi que.

Paramètres fi nanciers

Le plan de marche 2015 repose sur les paramètres suivants (les variations sont à données comparables) : – un maintien des taux de marge brute des différentes lignes de produits aux mêmes niveaux qu’au deuxième semestre 2014, le mix produit refl étant le poids croissant des nouvelles licences de logiciels, de la formation et du conseil ;

– des revenus récurrents en croissance de 4 % à 6 %.

Les contrats récurrents devraient poursuivre leur croissance à un taux de l’ordre de 4 % à 5 % et les ventes de pièces détachées et consommables de 4 % à 7 % en raison de l’augmentation du parc installé, de l’activité et des niveaux de production des entreprises ;

– un niveau de frais généraux fi xes d’environ

€ 133 millions, en augmentation de € 9,6 millions (+ 8 %) par rapport à 2014. Sur ces € 133 millions, € 20 millions, soit 15 %, sont liés au plan de transformation de

l’entreprise ;

– un ratio de sécurité – part des frais fi xes annuels couverts par la marge brute dégagée par les revenus récurrents – de 78 %.

Comme les années précédentes, la principale incertitude concerne le niveau du chiffre d’affaires des nouveaux systèmes. La visibilité reste limitée et l’exigence de prudence maintenue.

L’objectif de la société est de réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de € 240 millions (+ 14 % par rapport à 2014 ; + 1 1 % à données comparables), un résultat opérationnel courant d’environ € 29 millions (+ 47 % ; + 30 %

à données comparables), une marge opérationnelle courante de 12 % (en augmentation de 1,6 point à données comparables) et un résultat net de l’ordre de € 20 millions (+ 39 %).

Chaque million d’euros de chiffre d’affaires des nouveaux systèmes en plus ou en moins se traduirait par une variation de même sens du résultat opérationnel d’environ € 0,45 million.

Le cash-fl ow libre devrait continuer d’être supérieur au résultat net, dans l’hypothèse de l’utilisation ou de l’encaissement des crédits d’impôt recherche et compétitivité et emploi comptabilisés. En 2015, il bénéfi ciera du remboursement du crédit d’impôt recherche 2011 (€ 4,7 millions).

Confi ance dans les perspectives de croissance à moyen terme

Le plan de transformation sera achevé fi n 2015 avec un effectif renforcé et des ressources réallouées sur les activités les plus stratégiques et les marchés géographiques et sectoriels les plus porteurs.

Confortée par la solidité de son modèle économique et la pertinence de sa feuille de route stratégique, la société maintient inchangés les objectifs fi nanciers qu’elle s’est fi xés pour 2016 et sa confi ance sur ses perspectives de croissance à moyen terme.

Le Conseil d’Administration Le 3 mars 2015

85

Type d’émission Date de l’autorisation Échéance Durée Montant maximal Utilisations

Options de souscription d’actions (1) 30 avril 2014 30 juin 2017 38 mois

Capital :

€ 1 800 000

Utilisée à hauteur de

€ 307 648 Total autorisé non expiré et non utilisé

au 31 décembre 2014 €  1 492 352

(1) L’Assemblée Générale du 30 avril 2014 a autorisé l’émission de 1 800 000 actions maximum d’une valeur nominale de € 1,00. Le montant maximal et les utilisations au 31 décembre 2014 sont indiqués en valeur nominale des actions ; 307 648 options ont été utilisées, et 1 492 352 restaient à la disposition du Conseil (cf. note 15.5 de l’annexe aux comptes consolidés).

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES DÉLÉGATIONS EN MATIÈRE D’AUGMENTATION DE CAPITAL À LA CLÔTURE DE L’EXERCICE 2014

Annexe au chapitre 13 du rapport de gestion du Conseil d’Administration

« Nous attestons qu’à notre connaissance les comptes sont établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fi dèle du patrimoine, de la situation fi nancière et du résultat de la société et de l’ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport de gestion ci-joint présente un tableau fi dèle de l’évolution des affaires, des résultats et de la situation fi nancière de la société et de l’ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, ainsi qu’une description des principaux risques et des principales incertitudes auxquels elle est confrontée. »

Paris, le 3 mars 2015

Daniel Harari Jérôme Viala

Directeur Général Directeur Financier

ATTESTATION DE LA SOCIÉTÉ RELATIVE AU RAPPORT FINANCIER ANNUEL

87 87

Chers actionnaires,

La loi de sécurité fi nancière du 1er août 2003, qui a apporté des modifi cations au régime applicable aux sociétés anonymes, a notamment modifi é l’article L. 225-37 du Code de commerce et introduit l’obligation pour le Président du Conseil d’Administration d’une société anonyme de rendre compte, dans un rapport joint au rapport de gestion, des conditions de préparation et d’organisation des travaux du Conseil, ainsi que des procédures de contrôle interne et de gestion des risques mises en place par la société.

Ce texte prévoit également que le rapport du Président du Conseil d’Administration sur les procédures de contrôle interne et le gouvernement d’entreprise doit présenter les principes et règles arrêtés par le Conseil d’Administration pour déterminer les rémunérations et avantages de toutes natures accordés aux mandataires sociaux.

La loi n° 2008-649 du 3 juillet 2008 portant diverses dispositions d’adaptation du droit des sociétés au droit communautaire a modifi é les dispositions de l’article L. 225-37 du Code de commerce. Elle exige principalement, lorsqu’une société se réfère

volontairement à un Code de gouvernement d’entreprise élaboré par les organisations représentatives des entreprises, qu’elle précise, dans le rapport du Président les dispositions de ce Code qui ont été écartées et les raisons pour lesquelles elles l’ont été. Lorsque la société ne se réfère pas à un tel Code de gouvernement d’entreprise, ce rapport doit indiquer les règles retenues en complément des exigences requises par la loi et expliquer les raisons pour lesquelles la société a décidé de n’appliquer aucune disposition de ce Code de gouvernement d’entreprise.

Conformément à la loi n° 2011-103 du 27 janvier 2011, le présent rapport rend également compte de l’application du principe de représentation équilibrée des femmes et des hommes en son sein.

Le Conseil d’Administration de la société a adhéré formellement au Code de gouvernement d’entreprise des sociétés cotées publié conjointement par l’AFEP et le MEDEF (code consolidé de décembre 2008 mis à jour en juin 2013, ci-après désigné par « Code AFEP-MEDEF »), dès 2008 et veillé à son application

rigoureuse. Il a en particulier déclaré le 28 novembre 2008 que la société avait décidé de retenir les recommandations édictées par le Code AFEP-MEDEF comme le Code de gouvernement d’entreprise auquel elle se référera volontairement en matière de rémunération des dirigeants mandataires sociaux, et d’en appliquer les dispositions ou, si certaines d’entre elles devaient apparaître inopportunes au regard des spécifi cités de la société, de justifi er, conformément à l’article L. 225-37 du Code de commerce, les raisons pour lesquelles elles auront été écartées.

Le Code AFEP-MEDEF peut être consulté sur le site Internet www.medef.com.

Le Conseil d’Administration a en particulier examiné le rapport 2014 de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) sur le gouvernement d’entreprise et la rémunération des dirigeants du 22 septembre 2014, ainsi que le premier rapport d’activité du Haut Comité de Gouvernance d’Entreprise constitué par l’AFEP et le MEDEF publié en octobre 2014, incluant le rapport annuel sur

l’application de leur Code de gouvernement d’entreprise par les sociétés du SBF 120.

Le règlement intérieur du Conseil d’Administration a été complété et sa rédaction revue cette année pour préciser notamment le détail des missions du Conseil d’Administration, les missions spécifi ques confi ées au Président du Conseil d’Administration, les modalités prévues pour la formation des administrateurs, la prévention et la gestion de confl its d’intérêts, et tenir compte des nouvelles recommandations de l’AMF. Certaines de ces modifi cations, qui affectent plus particulièrement les éléments qui sont présentés ci-après, ont été mentionnées dans ce rapport.

Le règlement intérieur du Conseil d’Administration, dans sa mise à jour du 11 février 2015, peut être consulté dans son intégralité sur le site Internet de la société.

Une version anglaise a été publiée pour la première fois le 11 février 2015.

Comme les années précédentes, le présent rapport a principalement pour objet de vous exposer

(i) la composition ainsi que les conditions de préparation et d’organisation des travaux du Conseil d’Administration de la société au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2014, (ii) les procédures de contrôle interne et de gestion des risques mises en place par la société, (iii) les règles

In document INSIDE LECTRA ans d expertise au service des clients (Page 97-101)