2.1 Démographie et formation des professions de santé

a. Formation et insertion professionnelle des infirmiers et des professionnels de la rééducation

L’insertion des diplômés en soins infirmiers sera analysée au travers des enquêtes Génération du CEREQ, qui retracent le parcours des jeunes diplômés dans la vie active, les premières années après leur sortie de formation. Grâce à la disponibilité de données sur les générations 2001, 2004, 2007, 2010 et 2013, la qualité de l’insertion pourra être étudiée selon la conjoncture au moment de la sortie des études. En complément, les données de Pôle emploi

permet-tront un diagnostic sur l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi parmi les infirmiers. L’insertion des profes-sionnels de la rééducation pourra être étudiée selon la même méthodologie.

Les épreuves classantes nationales (ECN)

Les résultats des ECN 2017 seront publiés en 2018 à partir des données du Centre national de gestion (CNG). Ils fournissent un diagnostic détaillé sur les choix des étudiants (spécialité et lieu de formation) à l’issue de ces épreuves en fonction de leur rang de classement. Une étude du lien entre origine sociale des étudiants et choix de spécialité sera intégrée à cette publication, à partir de données de l’enseignement supérieur.

Les conjoints des médecins

L’étude du profil des conjoints des médecins permet d’éclairer la question des déterminants de l’installation des médecins et donc des moyens à mettre en œuvre pour infléchir leur répartition sur le territoire. La propension des médecins à s’installer dans une zone dépend notamment de l’activité de son conjoint et le cas échéant du type d’emploi que son conjoint peut occuper. L’étude donnera des éléments sur l’évolution des caractéristiques des con-joints de médecins, et donnera lieu à un Études et résultats en 2018.

Origine des médecins, lieu d’études et lieu d’installation

L’étude des déterminants de la localisation des médecins sera ici complétée celle des différents lieux fréquentés par les étudiants – lieu de naissance, lieu des différents cycles des études médicales. La littérature suggère en effet que les mesures les plus efficaces pour favoriser les installations dans les zones les moins denses sont le recrutement d’étudiants originaires de ces zones et la réalisation de stages. Cette étude donnera des éléments permettant ou non d’étayer ces résultats dans le cas français.

2.2 Revenus et carrière des professions de santé

a. Revenus des professionnels libéraux

L’appariement des données fiscales 2014 avec les données d’activité et d’honoraires de la Cnamts, disponible depuis début 2017, sera exploité dans le cadre de travaux d’étude. Les explications des évolutions de revenus publiées en 2017 seront étudiées. L’activité et les revenus des médecins qui cumulent emploi et retraite seront étudiés, ce qui donnera lieu à une publication à la fin de l’année 2018. En collaboration avec l’Irdes, les spécificités des médecins en maisons de santé pluri-professionnelle seront identifiées. Une étude du comportement des médecins de secteur 2 en termes de fixation des honoraires et de réaction face à la « concurrence » de leurs confrères fera l’objet d’une publica-tion Études et Résultats en 2018. Enfin, une actualisation de l’étude des revenus des chirurgiens-dentistes (la précé-dente édition concernait les revenus 2008) sera également publiée.

Emploi et salaire des non-titulaires de la fonction publique hospitalière

Les caractéristiques des emplois des contractuels de la fonction publique hospitalière sont très peu documentées.

Elles feront l’objet d’exploitations à partir des données du Système d’Information sur les Agents du Service Public (SIASP).

2.3 Conditions de travail

a. Exploitation de l’enquête sur les risques psychosociaux (RPS) 2016

La DREES a financé des extensions sur le champ hospitalier de l’enquête RPS 2016. Elle les exploitera, notamment en comparant les conditions de travail entre les secteurs publics et privés.

En 2018, la Dares lancera un appel à projet de recherche destiné à valoriser l’enquête sur les risques psychosociaux (RPS) 2016, dont certains projets relatifs au secteur hospitalier seront co-financés par la DREES. Une enquête qualita-tive sur l’emploi du temps des médecins, sous la forme d’un travail d’observation in situ, pourra être lancée à cette occasion. En effet, l’étude qualitative sur l’emploi du temps des infirmiers hospitaliers réalisée en 2014 a montré que cet emploi du temps était particulièrement lié à celui des médecins. Or, très peu d’information est disponible concer-nant l’organisation concrète des journées de ces derniers. Cette étude pourra également fournir des éléments utiles pour apprécier les causes du mal-être ressenti par certains médecins.

2.4 Accès aux soins

a. APL et délais d’attente : mesure objective et appréciation subjective

En 2018, le bureau lancera un travail qualitatif visant à compléter la mesure objective de l’accessibilité que fournit l’indicateur d’APL, pour cerner l’appréciation subjective de l’accessibilité aux soins de santé et sa variabilité selon les types d’espace, les professions de santé considérées, les caractéristiques sociales des personnes. De la même façon, la mesure objective des délais d’attente que fourniront prochainement les résultats de l’enquête sur les délais d’attente sera comparée à l’appréciation subjective de ces délais par les patients.

Évolution des inégalités de répartition des professionnels de santé libéraux

Dans la continuité d’une étude menée en 2008 et qui étudiait, à partir de plusieurs indicateurs de concentration géographique, le niveau des inégalités de répartition des médecins comparé à celui d’autres équipements, une étude en évolution sera menée. Des indicateurs de concentration géographique seront mobilisés pour aboutir à un diagnos-tic sur l’évolution sur 10 ou 15 ans des inégalités de répartition de professions médicales (médecins, chirurgiens-dentistes, auxiliaires médicaux) à un niveau relativement fin, comparée à celle des autres services du territoire.

BUREAU DE L’ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION

Le bureau de l’état de santé de la population (BESP) a pour principales missions la production d’études et de statis-tiques sur l’état de santé de la population, ses déterminants, l’évolution des principales pathologies et des modalités de leur prise en charge, la description des rapports entre la population et le système de soins, en particulier au regard des inégalités sociales et des conditions de vie.

Les travaux du bureau se partagent entre activités de production statistique et activités d’études organisées autour de six grandes thématiques :

La santé des populations, notamment aux différents âges de la vie (enfance, jeunesse, vieillesse), la santé sexuelle et périnatale,

la santé mentale,

les liens entre santé et travail, l’effet des violences sur la santé,

la morbidité hospitalière et les parcours de soins.

1. Travaux sur le système national de données de santé

Dans le document Programme d’études et d’enquêtes 2018 de la DREES - Août 2018 - APHP DAJDP (Page 25-28)